UNSA Union Régionale de Bourgogne-Franche-Comté /// Téléphone 0784 965 965.

Côte-d’Or – Chenôve : que retenir de la visite de Bruno Le Maire chez Adhex Technologies ?

Bruno Le Maire est arrivé sur place peu avant 9 heures en compagnie de François Rebsamen, président de la métropole, et du préfet Fabien Sudry. Photo LBP / Anne-Lise BERTIN

Ce qu’il faut retenir du point presse de Bruno Le Maire

A l’issue de sa visite dans les locaux de l’entreprise Adhex Technologies, soutenue à hauteur de près de 1 million d’euros par le plan de relance, Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, s’est dit « heureux de voir que le plan de relance qui a été voulu par le président de la République fonctionne, donne des résultats partout sur les territoires ».

Trente emplois supplémentaires d’ici l’été

Et de poursuivre : « C’est évidemment ma première préoccupation, faire en sorte que le plan de relance se déploie sur tous les territoires français et qu’il se traduise par des investissements et des emplois.

Ici, nous sommes dans une magnifique PME industrielle, Adhex, qui fait des adhésifs à la fois pour la santé et pour l’industrie automobile. Nous avons apporté un million d’euros dans le cadre du plan de relance à cette entreprise. Et ce million d’euros va se traduire très concrètement par trente emplois supplémentaires d’ici l’été dans cette entreprise à proximité de Dijon. On va multiplier ça par toutes les entreprises industrielles de France et vous voyez que le plan de relance se déploie bien, se déploie vite et donne des résultats très concrets en terme d’emplois sur tout le territoire».

La Bourgogne-Franche-Comté, vrai territoire d’industrie

« Quand vous regarder l’ensemble de la région Bourgogne-France-Comté, c’est l’une des régions qui a le plus bénéficié du plan de relance jusqu’à présent dans le domaine industriel. Je crois que cela montre bien que c’est un vrai territoire d’industrie avec beaucoup de projets. »

De l’optimisme pour l’économie française

En conclusion, le ministre s’est montré optimiste et encourageant : «  Nous allons nous en sortir. Et je crois même qu’à la fin de l’année 2021, la France s’en sortira plus forte. Elle aura amorcé un tournant vers une économie qui sera plus décarbonée, elle aura relancé son activité industrielle. Elle aura recréé des emplois sur les territoires. Ce plan de relance est une chance pour la France. Cette chance il faut que chacun s’en saisisse, chefs d’entreprise, élus, salariés, tous les responsables politiques pour que collectivement nous ayons une France plus forte à la fin de l’année 2021. »

Anne-Lise Bertin

Ce vendredi, Bruno Le Maire est en Bourgogne-Franche-Comté pour promouvoir le plan de relance du gouvernement. Une journée qui commence à Chenôve pour celui qui est désormais ministre de l’Économie, des Finances et… de la Relance.

Peu avant 9 heures, Bruno Le Maire est en effet arrivé dans les locaux de l’entreprise Adhex Technologies, soutenue par le Plan de relance du gouvernement, et spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions adhésives, notamment pour les filières de l’automobile et de la santé.

De nombreux élus locaux sont présents

Un déplacement pour lequel plusieurs personnalités politiques de Côte-d’Or sont présentes à l’image de François Rebsamen, président de Dijon métropole, ou des députés Fadila Khattabi, Didier Martin et Rémi Delatte. Sans oublier le préfet, Fabien Sudry, ainsi que la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, et le maire de Chenôve, Thierry Falconnet.

Pourquoi Adhex Technologies ?

Que produit cette entreprise ?

Le groupe Adhex est constitué d’AdhexPharma, et d’Adhex Technologies. La première entreprise produit des patchs contenant des principes actifs qui permettent de traiter différentes pathologies.

La deuxième, que visite donc Bruno Le Maire ce vendredi, fabrique des adhésifs techniques à destination de trois secteurs : l’automobile (avec un portefeuille de produits adhésifs qui répond à des fonctions telles que étanchéité, renforcement, isolation, absorption acoustique, identification, protection, décoration), l’industrie (avec des applications dans le bâtiment, l’affichage, les arts graphiques, l’électroménager, les “smartcards”, les énergies renouvelables) et la santé (grâce à des solutions adhésives innovantes utilisées dans de nombreuses procédures de soin, notamment soins de la plaie et champs opératoires).

Que lui apporte le Plan de relance ?

Dans le cadre du plan de relance, l’entreprise côte-d’orienne est lauréate du fonds de modernisation de la filière automobile grâce à son projet « BANG » qui vise à innover dans le domaine technologique des rubans adhésifs pour l’industrie.

Une belle reconnaissance pour une entreprise en forte croissance qui affiche, selon son président, 95 M€ de chiffre d’affaires et soutient près de 500 emplois. Et qui est en train de réaliser un important plan d’investissement de 15 M€ pour rafraîchir son usine, ses outils de production et son image.

Et le Plan de relance a permis d’épauler la société dans ce projet. Roland de la Brosse, le président d’Adhex Technologies, a pu s’appuyer en partie, à hauteur de près d’un million d’euros, sur le dispositif de France Relance pour acheter de nouvelles machines, notamment pour l’enduction (3 M€) et la production de pièces adhésives découpées pour la fabrication, entre autres, de pansements (2 M€).

1,5 M€ pour l’entreprise dijonnaise CrossJect

Après avoir quitté Chenôve, vers 10h30, Bruno Le Maire est arrivé vers 11h15 à Arc-lès-Gray (Haute-Saône) pour visiter le site local de CrossJect, la biotech dijonnaise.