UNSA Union Régionale de Bourgogne-Franche-Comté /// Téléphone 0784 965 965.

Déforestation: le coup de semonce du Parlement européen

 lundi 9 novembre 2020

Le Parlement européen somme la Commission européenne de travailler à un cadre juridique imposant aux entreprises des contraintes nouvelles, pour la forêt européenne et surtout pour la forêt mondiale.

Il n’y a à ce jour aucune législation européenne limitant ou interdisant la commercialisation en Europe de produits qui contribuent à la déforestation hors d’Europe, et les différentes initiatives, certifications et labels n’ont pas réussi à freiner la déforestation dans le monde.

La consommation de l’UE représente environ 10 % de la déforestation mondiale, l’huile de palme, la viande, le soja, le cacao, l’eucalyptus, le maïs, le bois, le cuir et le caoutchouc étant les principaux facteurs de déforestation.
Il y a urgence à agir…

Le dossier porté par l’eurodéputée allemande Delara Burkhardt a poussé le Parlement européen à adresser, sous la forme d’une résolution, une véritable sommation à la Commission européenne pour que celle-ci travaille à un cadre juridique imposant aux entreprises des contraintes nouvelles, pour la forêt européenne et surtout pour la forêt mondiale.

Le 22 octobre 2020, le Parlement a adopté un rapport par 377 voix pour et 75 contre pour demander à la Commission d’adopter des règles de droit en ce domaine. Les entreprises qui commercialisent les produits cités précédemment doivent garantir aux consommateurs que ceux-ci proviennent de terres déjà défrichées, avec des contrôles en amont et des sanctions pour les entreprises fraudeuses.

Ce vote est considéré comme une « véritable avancée » par la délégation de la gauche sociale et écologique au Parlement européen et salué comme une « décision audacieuse » par le WWF qui demande que « la future législation s’applique à tous les produits, assurer la protection des droits humains et prendre en compte l’impact de l’UE sur les forêts et sur d’autres écosystèmes (savanes, prairies et zones humides) »

Reste à la Commission la lourde charge d’enrayer et d’inverser la déforestation dont l’Union est responsable à l’échelle mondiale.

NB : Les accords commerciaux bilatéraux de l’UE, notamment le MERCOSUR avec le bloc commercial sud-américain, doivent comprendre des conditions plus contraignantes en matière environnementale, dont la déforestation. En savoir plus : https://www.unsa.org/Accord-Commercial-UE-Mercosur-Une-copie-a-revoir-en-profondeur.html